Week-End de 4 jours extra

L’ascension (férié) était le jeudi 30 mai 2019. Du coup je prends mon vendredi, comme ça j’ai un joli week-end de 4 jours avant un stage cross à Ceillac avec Simon et Thomas G. 🙂
Je fais ma valise pour ne pas avoir à repasser à Lyon car les prévisions s’annoncent fantastiques !Je souhaite en profiter pour essayer des sellettes, et j’invite donc les membres du club à se joindre à moi pour 4 jours du côté d’Annecy. Jérémie, Lucas et d’autres font signe, cool !
On part donc jeudi matin avec nos ailes, un duvet et notre brosse à dent (entre autres). Tous les campings de Doussard et du coin sont remplis (bingalows), pas étonnant avec une bonne météo et le pont… Du coup on est obligés de se replier sur un hébergement à Notre Dame de Bellecombe, au dessus d’Ugine en direction de Passy/Saint-Gervais-les-Bains, soit à 50min de Doussard ! Erf on n’a pas assez anticipé. Pas si grave, ça va nous permettre de découvrir de beaux sites !!

Jeudi 30 mai : Planfait – Vol de plaine (sisi)

On arrive un peu tard au déco. On décolle mais ça se bâche et le nord rentre. Le déco. de planfait se retrouve sous le vent 😵
On se déplace illico sur la face Nord (au bout à droite en sortant du déco). Ça rentre pas mal, on est scotchés les pieds dans les arbres mais ça tient. Tout le monde s’est fait déposer, je me retrouve juste avec Jérémie dans cette position pas vraiment idéale. J’imagine les regards des autres pilotes à l’attéro. qui voient juste 2 ailes en soaring sur la face nord de planfait…
Au bout d’un moment, bien que remonté au dessus du déco, je lâche l’affaire et me dirige vers l’attéro., inutile de rester en l’air dans ces conditions. 
Et là… thermique pile au dessus de l’attéro. ! Boum on enroule avec Jérémie, jusqu’à 2240m ! Thermique tout doux mais efficace. Du vol de plaine à Perroix ! Bien décalés par le Nord en revanche.

 

        <- Clic sur les images ->

 

 

Je fais un tour au sud de Montmin et je revient poser à Perroix. Ça à failli refaire le même coup au dessus du golf !
Et dire que la boutique ne m’a pas prêtée de sellette car à priori ça n’allait pas crosser aujourd’hui… je me fais un vol de quasi 2H !
Je récupère une sellette Delight 3 le soir même en anticipation du lendemain #optimisation

Le soir, alors qu’on est quasi début juin, on mangera une fondue aux cêpes parceque les frigos de L’ambiance sont vides #savoie bien

Vendredi 31 mai : Passy – Plaine-Joux

Vu la position de notre logement, on décide d’aller explorer un coin où on va moins souvent : Passy Plaine-Joux. Décollage M.A.G.N.I.F.I.Q.U.E. avec vue sur le Mont Blanc 😍

Jérémie surveille le développement des thermiques

Cela dit, avec l’autoroute de Genève, le déco est à moins de 2h30 de lyon ! Du coup à garder en tête…
Déco moquette gigantesque, place énorme pour faire sa prévol, c’est le paradis.
Toujours avec Lucas et Jérémie, on décolle ensemble un peu tôt – vers 11h30 – avec objectif de traverser au-dessus de Sallanches et potentiellement raccrocher les Aravis

En oubliant complètement que j’essaie un cocon, je m’habille comme d’habitude : 2 pantalons 😅. Et vu les températures en altitude, je sors le coupe vent, la doudoune et les moufles 😅😅. Je suis équipé pour aller sur mars…
Sauf que ça tiens à peine, on est en survie sous le décollage…
Après plus de 35min de galère dans du petit et avec d’autres pilotes, Lucas et moi nous faisons décrocher et on se rapproche sûrement de l’atterrissage… Je tente un dernier passage dans une petite combe propice au développement d’un thermique et … ça le fait ! Dans du tout petit vario, je remonte doucement.
Lucas va poser, trouve un stop et fera un superbe vol 🤗.
Pendant ce temps, je m’accroche, toujours sous le déco… Et je meurs de chaud dans le cocon. J’ai ouvert les 2 vestes, mais je suis dans une étuve et je pense à aller poser tellement je suis mal. Je m’accroche, et je passe au total 1H30 dans les basses couches, avant de retrouver de l’air frais, la délivrance !
Je suis bien pour faire la transition au-dessus de Sallanches, alors je me lance. Cette Delight 3 est vraiment bien mais j’ai un peu mal à la tête (poids du casque + gopro), certainement une histoire de position/réglages et d’habitude…
Hélas ça ne le fais pas pour rejoindre les Aravis, mais je suis tout de même super content de mon vol.
Jérémie à pu faire une boucle, de mon côté je me vache non loin de Combloux dans une aérologie compliquée. 6 stops plus tard, je suis de retour au déco. où est la voiture.
Le soir, on récupère Gildas et on commence à planifier la journée de demain qui s’annonce excellente. 😃

Samedi 1er juin : Méruz

Des copains crosseurs nous ont rejoins, on commence à être un joli groupe :
Thomas V., Mickaël, Simon, Benoît, Lucas, Jérémie, Gildas, Thibault et j’en oubli 1 ou 2 (mille excuses)
Je passe à Péroix récupérer une autre sellette de test : la Neo Suspender. Fabrication 100% française cocorico. Puis retour à Méruz – prononcer Méru – je fais des bornes dans la matinée.
Le décollage est magnifique. Mais c’est un départ de cross : pas d’attéro. dessous et interdit de vacher !

Spot magique, chuuut faut pas trop ébruiter l’affaire

Il faut donc se coller à la falaise qui est à droite du déco, faire le plein, et direct faire une transition vers la dent de Cons (Albertville). C’est ce début du vol qui est le plus délicat (en tous cas ce jour là pour moi).
Les conditions météorologiques et aérologiques sont vraiment bonnes.
Objectif de rêve : tour des Beauges. Mais déjà avancer jusqu’à la dent d’Arclusaz serait top.
Tous les pilotes déjà présents décollent en peu de temps et forment une grosse grappe.
Parfait, on a plein de place pour le décollage et des gens qui matérialisent la masse d’air.
On décolle tous et hormis 2 malchanceux, ça le fait super bien !
Je découvre ces lieux, le paysage est magique, la sellette est ultra confort, top !

bibi in the air with cocon

Je retrouve le premier groupe vers la dent d’Arclusaz, certains décident de tenter la transition Granier pour aller vers Saint-Hilaire. Ma radio prend un coup de froid (hors cockpit) et s’éteint, les ailes me semblent bassent vers Montlambert, je patiente un peu. Au bout d’un moment je me décide à y aller et ça le fait bien sur le Mont Morbié.
La sellette à un confort exceptionnel.
Je vais jusqu’à la pointe de Gallopaz puis au Pic de la Sauge, une première ! Cela fait bientôt 3H que je vol, avec une nouvelle sellette, radio HS et avec un visuel sur Gildas qui est bas à Montlambert. Je décide de poser plutôt que de tenter les Beauges pour la première fois.

Tout le sud des Beauges : check !

Gildas se refera et finira son vol 4H plus tard… !

Depuis le sol, je vois l’essain de la coupe du monde traverser la vallée direction Chamoux en moins de temps qu’il me faut pour plier mon aile, et quasi sans perdre de gaz…

Les champions, satellisés en début de transition

Quel vol ! Quel paysages. D’autres pilotes vont jusqu’au Saint-Eynard et retour Granier, ou traversent les Beauges pour revenir vers Méruz. Tout le monde est vaché à un coin des Beauges, c’est l’aventure stop pour rentrer. Merci au parapentiste qui me ramène jusqu’à Marlens !

Jérémie fait un super triangle de 122km en plaçant un point quasi au bout des Aravis, wow !
Et cerise sur le gâteau : Lucas et Jérémie finissent par un posé sur la montagne de Sulens pour y bivouaquer!!
Et le lendemain… ils remettent ça les gourmands !! Aravis, grand-bornand, Annecy, Roc des Boeufs, Marlens… Bravo messieurs.

Dimanche 2 juin : Col de la Forclaz

J’ai craqué pour la sellette, elle est top.
Après dépose de copains à Méruz pour ceux qui veulent revoler d’ici, je file à Talloires pour installation de mon propre secours dans la sellette et laisser un joli chèque.
On place la voiture à Doussard avec Simon et on prend une navette. On se retrouve avec Mickaël et Benoït sur le décollage de la Forclaz, en mode picnic + sieste le temps que les conditions s’installent.

Puis on décolle et on se fait un chouette vol de groupe et tour du lac. Mon premier !

Depuis le Parmelan, Annecy est tout à droite

Parmelan (première fois), petit erreur de placement au retour mais j’arrive à m’en sortir. Au roc des Boeufs, une grosse grappe stagne depuis un moment.

Je me faufile sur le haut et tente un premier passage plus loin que le col de la cochette, mais ça ne le fais pas. Quelques minutes après un petit créneau et là, j’avance le premier, suivi par d’autres ailes.

Et boum le thermique salvateur qui me fait passer de 1500m à 2300m, bonheur !

Après ça tient tout seul sous le nuage (mais avec une bonne marge de hauteur). Je fais un point au sud du roc des boeufs.

Ciel tip top

Puis direction la Tournette. J’arrive satellisé au dessus du décollage de la Forclaz, je passe vers le chalet de l’Aulp. Extra, ma première Tournette jusqu’en haut, que d’émotions ! Je fais un point au sud vers Saint Ferréol, ça monte encore généreusement à plus de 2450m… Un de mes meilleurs vol assurément.

Bilan :

– Un week-end rempli de supers vols et de grandes premières 🤩🤗
– De bon moments avec les copains
– Une nouvelle sellette tip top

Il ne reste plus qu’à faire les 4H de routes pour aller à Ceillac… et oui le stage cross commence demain !
La suite au prochain article 🙂